Influence Consultation de Voyance

Influence Consultation de Voyance

Pour consulter une voyante, 3 composantes sont obligatoires (au moins) :

  • Avoir un questionnement.
  • Souhaiter une aide extérieure que nous pouvons qualifier d’originale.
  • Et considérer que les Anges et Esprits sont là pour nous aider.

Considérant que nous ne sommes pas des « jouets » entre les mains d’un Dieu « Omnipotent » assis sur son nuage, avec Jeanne Esprit relai, les messages captés et transmis engagent toujours les consultants à agir vers la bonne direction, pour eux. En effet, il n’est jamais question de propos comme
« je vous affirme que les événements vont se dérouler ainsi… » mais bien plus de « Si vous procédez ainsi, voilà ce qui se passera alors que si vous procédez de cette autre façon, voilà quelles seront les conséquences. » Donc les prédictions sont souhaitées, sollicitées, reçues et comprises, je m’efforce toujours de le vérifier. Et pourtant, depuis 18 ans que j’exerce en qualité d’Artisan de la Voyance, je suis toujours étonnée d’un fait c’est que bien qu’étant prévenus de risque d’échec, de danger potentiel, certains consultants choisissent délibérément d’ignorer les prédictions et foncent tête baissée vers le danger. C’est vrai pour tous les domaines de la vie :

  • Le professionnel, où il m’est arrivé de transmettre un message conseillant fermement à une consultante de cesser de démissionner car elle allait se mettre en danger. Prédiction qu’elle n’a pas écouté et a eu une période de chômage,
  • Le sentimental où il m’est arrivé de prôner le dialogue et l’écoute à des parents de jeunes adultes, ce qu’ils n’ont pas écouté et qui a abouti à une rupture familiale,
  • Le social, lors d’un procès où il avait été conseillé à un prévenu de « demander pardon à sa victime », ce qu’il n’a pas fait et a abouti à une condamnation de 18 mois de prison avec sursis,
  • Enfin la santé, et c’est là le plus douloureux pour moi, lorsque les messages sont transmis par exemple d’arrêter de fumer et que la personne concernée persiste, comme si rien n’avait été dit. Heureusement, dans ce domaine de la santé, j’ai à maintes reprises transmis des messages de Jeanne, suivis et écoutés, mis en œuvre (notamment pour ce qui concerne les consultations médicales) ce qui a permis des prises en charge rapides et efficaces.

Alors, est-ce le propre de l’être humain de solliciter un conseil et de transgresser la réponse, prenant ainsi le risque de l’échec ?

L’impatient interroge pour obtenir non des vérités mais des réponses qu’il va s’empresser de transgresser. Le Sage interroge et accueille en lui ce qu’il appelle de ses vœux. Il pratique ce que nous pourrions appeler « l’écoute active » non seulement des messages reçus lors d’une Consultation de Voyance mais également les indices subtils (mots ou bribes de phrases entendus ici ou là, formes de nuages, oiseaux et animaux croisés…) ce qui lui permet de se projeter en avant. Pour être dans cette disposition d’esprit de sagesse et de perméabilité,  la méditation et la prière sont des règles de vie. Elles permettent à la Conscience de s’assoupir, l’émersion de la supra-conscience et ainsi l’acuité de la Conscience, c’est Ouroboros, l’éternel recommencement. La prière comme la méditation ne sont pas perte de temps, bien au contraire, c’est un investissement sur soi et sur le monde. Votre système de vie occidental nous pousse à aller plus vite, plus loin, un peu comme un train fou sur les rails de la démesure. La catastrophe est alors élément proéminent sur l’échelle des risques.

Alors qu’est-ce qu’une limite ? Celle instituée par l’homme pour l’homme ou celle assise par le Devoir d’une charge à l’égard d’un ensemble ?

Prier, méditer, interroger les Esprits. Tout ça pour rien ? Ainsi, lorsque des messages vous sont transmis lors d’une Consultation de Voyance, ne banalisez pas, ne les laissez pas glisser sur la carapace de vos certitudes. Accueillez-les, méditez-les et faites-en bon usage.

Catherine d’Auxi – Médium Voyante Cartomancienne (cliquez sur le lien pour visiter le site ésotérique)

Pour me consulter :