Médiums leurs yeux sont les miroirs des Mondes

Médiums leurs yeux sont les miroirs des Mondes

Médiums leurs yeux sont les miroirs des Mondes

Beaucoup de personnes fantasment sur l’envergure réelle ou supposée des Médiums authentiques. Pétris de foi, de méditations très engagées, assemblés dans leur Être, porteurs d’une vitalité et d’un taux vibratoire hors-norme, ils se distinguent par des discours orientés, souvent vers de l’étrange, du mystérieux en veux-tu, en voilà et couplés à un langage abscons donc à décoder, à interpréter, à relativiser aussi… Ils sont généralement débiteurs de périphrases qui ne prendront sens aux témoins que bien plus tard. Le Médium est un Être à part, capable de divinations/révélations extraordinaires mais aussi, capable de refléter, consciemment ou non, par leurs dires ou attitudes, des expressions comme des ambiances puisées dans les mondes parallèles, en principe, celles qui nous avantagent mais aussi, plus noires, celles qui promettent le feu comme le sang. Ils en deviennent spéciaux à fréquenter, difficile donc sur le long terme à supporter mais imparablement captivants. Les Médiums agissent sans toujours le savoir sur terre dans un but précis, l’ordonnancement méticuleux d’un Monde Nouveau.

Qu’est-ce qu’un Monde Nouveau me demanderez-vous ? Un slogan de Gourou d’une Secte quelconque ? Un projet politique ? Un Monde Nouveau est tout simplement un espace de vie débarrassé de ses scories traumatiques liées au passé et propice à recevoir de la nouveauté, qu’elles soient vertueusement spirituelles, philosophiques, conceptuelles, humanistes… Elles portent en elles les germes du changement donc des promesses qui façonnent petit à petit les futurs « Grands Hommes ou Grandes femmes » qui relaieront à partir d’idées nouvelles, originales, les projets porteurs du futur terrien afin d’améliorer tout système servant à l’organisation humaine donc à son élévation spirituelle, à son (r)éveil. Faire fi du matérialisme serait, ici, trop facile car les bonnes idées peuvent très bien accoucher de matériels précieux, tels, l’innovation en chirurgie, en recherches, en structures…  Ce qui se fait sur terre se décide ailleurs, tout médium sait cela même si certains inséreront « peu ou prou » avant « décide ».

Pour ce faire, au fil des siècles, les Médiums ont influencé, pesé sur tous les pans sociétaux par l’entremise de leurs écrits, romanesques, poétiques, leurs récits populaires  ou visionnaires, ils ont dessiné, peint le passé, le présent comme le futur, ils ont aussi porté voix dans les Cercles d’Elites, toujours, les Médiums puisent leurs visions du futur dans leurs rêves endormis, éveillés… Ils sont les moineaux fragiles qui visitent les jardins, les lieux sauvages, les étangs calmes, leurs divagations de l’esprit tutoient les cercles énergétiques d’autres mondes et ceux-ci, ne les repoussent pas systématiquement, bien au contraire mais les accueillent temporairement pour leur influer, distiller des sentiments purs, des desseins adroits, des langages vivifiants… Les Médiums fréquentant les Mondes parallèles reportent ensuite sur terre par volonté de bien faire, les fruits de leurs expériences comme de leur imagination nourrie en « photos flashs » ou « visions-flashs » donc très féconde et ce, par des moyens divers et variés. Bien reçus, mal reçus, ils sont mis assez systématiquement à la marge de la Société, parfois, s’y mettent d’eux-mêmes, anticipant ainsi un cruel rejet. Les Médiums expressifs (littérature, poésie, peinture, etc) souffrent de ces atteintes sournoises, déclarées, moqueuses, raillées, détruites par le scepticisme de leurs opposants et quelques fois, dépérissent ou mettent fin à leur existence. Ce qui est fâcheux car un Médium est un lien, un liant ténu entre plusieurs mondes, en perdre un, c’est comme un pont à haubans qui perdrait un de ses câbles suspendus. La suite est donc périssable pour l’ensemble…

La Société d’aujourd’hui aime à penser qu’elle invente tout par elle-même pour elle-même, qu’elle s’auto-suffit, qu’elle virevolte idéale, recluse en autarcie complète sur une base athéiste bouffe-curés voire, nombriliste, nihiliste. La Société actuelle se considère en tout et pour tout à la base de tout et se prétend être à même d’expliquer tout, elle se pardonnera donc elle-même,  si on suit ses préceptes et si, elle a à le faire…

 Comment peut-elle se prévaloir de tant d’arrogance alors que chaque membre composant les Elites des villes, des pays, dorment et voyagent eux-aussi via le sommeil par monts et par vaux ? Comment  ces Elites comme ces citoyens incrédules qui n’acceptent que de temps à autre de se laisser pénétrer par des représentations artistiques peuvent-elles ignorer l’Essence même de ce qui les côtoie ? Pour les Médiums, qu’ils se reconnaissent ou non, le sort est parfois cruel, l’indifférence est leur quotidien, la solitude, une amie quelque fois rassurante, quelque fois encombrante mais aussi une prison de sensations qui s’éloignerait, tel le ballon lâché, de loin en loin, de la terre elle-même… vers des contrées nourricières inconnues.

Les Médiums sont donc partout, pas une famille, un clan, un collectif qui n’en possède pas au moins un, une. Même si ce mot (Médium) ne s’accroche pas toujours d’emblée à la personne sensible, faite de nuances très touchantes, il n’en demeure pas moins, que la violence qui accompagne leur quotidien est étouffante, dissuasive mais portée, encouragée, une telle personne peut évoluer en confiance et s’appuyer au faîte de ses différences, de ses particularités sur de belles réussites professionnelles et/ou amicales.

Avant d’exclure, la Société qui combat officiellement toute forme de violence devrait se pencher sur ses ostracismes permanents et sur un qui-vive empreint de scepticisme, de rationnel scientifique pourtant assoiffé dans l’ombre d’informations décalées, d’antériorités littéraires trop ancrées en terre.  Les visions des Mondes précèdent toujours les visions de ce seul monde, celui dans lequel vous vivez.

Les parents doivent percevoir leurs enfants en bas-âge en prenant en compte ces points de vue. L’enfant est si petit qu’il est bien le sommet dans son propre monde mais d’où vient-il exactement ? Voilà bien une question dont la réponse est formulée des parents aux enfants mais ceux-ci pensent bien souvent qu’ils viennent d’ailleurs, pourquoi donc, les dissuader de cette pensée-bulle ?

Car il est dit quelque part au prosélyte en herbe : «Tu viendras de très loin, ici, pour enseigner à ton tour puis tu repartiras très loin pour rendre compte de cet enseignement. Tu te nourriras de la terre, du sel et de l’eau, tu seras montagne, plaine, mer et fontaine mais jamais tu ne devras sous-estimer ceux qui seront passés avant toi ou qui viendront après toi. Le crime du voyageur est de se croire possesseur de la seule valise vue sur le quai, à défaut de s’en saisir, en cherche-t-il une toute sa vie qu’il en devient vite discourtois, ironique et moqueur. »

Autrement dit, pour le pur, l’Allée est pavée de bonnes intentions mais surviennent à chaque pas et de sous les pierres, les serpents et les parasites. Convenons-en, si le Médium était une fortune, il serait associé à la mer(Mère), forcément.

Yann d’Auxi Médium Spirite (cliquez sur le nom pour visiter le site ésotérique).

Pour consulter Catherine d’Auxi :